Sidi Moctar FOFANA dit chérif, jeune leader :L’un des plus influents de sa génération

A la découverte d’un jeune talentueux, l’équipe de Koulikoro INFO a déniché Sidi Moctar FOFANA entre la coline et le fleuve. C’est un jeune leader, une étoile montante du ciel politique. Conseiller communal à la mairie de la commune urbaine, il vient de parrainer Miss ORTM de Koulikoro.
Agé de 34 seulement, Sidi Moctar Fofana porte la ville Koulikoro dans son cœur. « Je suis né à Koulikoro et je vais mourir à Koulikoro », nous confie-t-il pour exprimer son fort attachement à sa ville natale.
Fils de feu Lassana Fofana, un enseignant de grande réputation, Sidi Moctar fréquente l’école primaire du quartier de Koulikoroba avant de poursuivre le second cycle à Bla dans la région de Ségou. C’est là, où il obtient son DEF. Il retourne sur ses terres natales pour poursuivre ses études au niveau secondaire. Le jeune Fofana trace son sillon et s’affirme à travers un leadership. A peine âgé de 20 ans, il est élu secrétaire général du comité de l’Association des élèves et étudiants du Mali (AEEM) du célèbre Lycée Dioba Diarra de Koulikoro. Son mandat restera longtemps dans les annales pour le sacrifice qu’il a consenti en défendant contre vent et marée les intérêts de ses camarades.
En 2004, il passe avec brio son baccalauréat en série sciences biologies terminale (SBT). C’est ainsi qu’il pose ses valises à Bamako où il poursuit ses études universitaires à la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion (FSEG). Il gagne du galon et s’impose au sein du bureau du comité AEEM de cette faculté. Son franc-parler et surtout son dévouement font de lui un leader respectueux et charismatique aux yeux de ses camarades et de l’administration. Très attaché à la cause de ses terres natales, Sidi Moctar Fofana rassemble les jeunes étudiants ressortissants de Koulikoro au sein d’une association en faveur du développement de la ville.
Du syndicalisme à la politique
De la lutte estudiantine à la politique, il n’y a qu’un pas que Cherif de Koulikoro a allégrement franchi. Ambitieux mais pas prétentieux, il a su capitaliser ses expériences pour se frayer un chemin dans la mare politique. Si les jeunes ne sont pas toujours les bienvenus, l’ex leader estudiantin s’impose dans l’arène politique.

L’Association des ressortissants de KOULIKORO résidant à Bamako, dont il devient le président a jeté la base de ses premiers pas en politique. Pour son choix des partis politiques, Sidi Moctar Fofana a choisi le parti du feu Me Demba Diallo, un illustre disparu qui a marqué également la région de Koulikoro. Selon le jeune leader, ce choix n’est gratuit car le père fondateur de l’union pour la force démocratique (UFD) est de la région de Koulikoro. « Je pense que je ne devais pas chercher un parti loin de moi car je ne respire que pour Koulikoro », a-t-il lancé. C’est ainsi qu’il révèle que le Feu maitre Demba Diallo, père fondateur de L’UFD est sa source d’inspiration politique.
Premier coup d’essai, premier coup de maitre
Sa première participation aux élections communales du 20 novembre 2016 a été un succès politique en tant que tête de liste de l’alliance UFD CNID ADP et MONADE. A cette élection, la liste s’est taillée cinq conseillers dont 2 UFD, 1 CNID, 1 ADP et 1 MONADE. Sous le leadership du Cherif, le parti UFD pour la première fois vient d’avoir des conseillers municipaux. Selon un adage populaire « le coup d’essai est devenu coup de maitre ». Aujourd’hui l’UFD compte 28 conseillers. Ce qui fait du parti une force politique dans la commune urbaine de Koulikoro après l’URD et le RPM.
Dans la gestion de la commune urbaine, il est le 3ème conseiller politique et président de jumelage et coopération décentralisé au sein du conseil communal. Son franc-parler fait de lui comme un rebelle ou un conservateur.
Au sein du bureau national de l’UFD, Sidy Moctar FOFANA est le premier responsable de la jeunesse au niveau du bureau national de l’UFD et coordinateur de l’UFD de la région de Koulikoro. Son ambition politique lui pousse à nourrir l’ambition de se présenter aux élections législatives à venir. A Koulikoro le terrain lui semble fertile politiquement car il dispose désormais une assisse politique. Une frange importante de la jeunesse est déjà acquise à sa cause. Le changement est le leitmotiv de Sidi Moctar Fofana, le désormais chérif de Koulikoro pour répondre aux aspirations de la jeunesse de Koulikoro.
A son actif, il a organisé des activités récréatives en faveur de la jeunesse de sa ville natale dont la dernière est le parrainage de Miss locale ORTM de Koulikoro la semaine dernière. Au cours de cet événement, le chérif a reçu un diplôme de reconnaissance de la part des organisateurs qui lui ont félicité pour ses multiples actions posées dans le cadre du développement de la ville.
Manager et homme d’affaires
Ce jeune leader est aussi un excellent manager et un homme d’affaires qui aime relever les défis. Sidi Moctar Fofana est actuellement le Directeur commercial et gérant par intérim de la Société Malienne de Service (SMS). Depuis l’université, il avait commencé à poser ses pas dans l’entreprenariat avec des petites affaires afin de se frayer un chemin dans le monde du business.
Après l’université, il effectue des missions dans le cabinet d’expertises (Kony express). C’est là où il découvre la Société Malienne de Service (SMS). Directeur commercial, il est aujourd’hui le gérant par intérim de SMS. Par modestie, il préfère toujours le titre de Directeur Commercial.
Un clin d’œil dans son jardin
Au-delà de la politique et des affaires, Sidi Moctar Fofana est attaché à sa famille. La vie de famille est la plus importante chez lui. Et pour preuve, il a toujours un pied dans la grande ville à Koulikoroba malgré son agenda chargé à Bamako. L’enfant de Koulikoro passe toutes les fêtes (religieuses et traditionnelles) en famille à côté de ses frères et sa maman, une femme exemplaire à Koulikoro ?
Marié et père de trois enfants, Cherif se vante de sa femme qui est son grand soutien politique. « Ma femme est mon premier conseiller politique, il m’encourage d’être au firmament politique », a-t-il souligné. Sa femme est actuellement la directrice d’une Université tunisienne au Mali. Par ailleurs, le jeune leader lit les documents consacrés au business et à la politique.
Mesurant 1m85 et doté d’un poids imposant, le jeune somono préfère manger tous les dimanches un riz au gras avec des poissons frais venus directement du fleuve.
Modibo Lassana Fofana

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*