Koulikoro : Sekou Sala Diakité, le Flatteur, un artiste au talent caché

La ville de Koulikoro regorge d’énormes potentialités pour son rayonnement dans le domaine culturel et artistique. Parmi ces potentialités, il y a des artistes confirmés notamment Sekou Sala Diakité communément appelé FLATEUR qui a le vent en poupe dans la cité du Meguetan.

C’est le plus populaire des artistes de la cité. Ce jeune a cru à son talent d’artiste et s’est engagé dans la music pour vendre l’image de la deuxième région du Mali. Dans le milieu jeune, il est le plus prisé car son style et son genre musical font de lui, l’étoile  filante des artistes.

Fils d’un père infirmier d’Etat, FALTEUR est un artiste au top à Koulikoro. Il a accepté de se confier à votre journal Koulikoro info.

Depuis son jeune âge, FALTEUR s’inspire  de King Massassi et R kelly, la star américaine pour chanter en classe primaire. Très jeune, il a pris du goût au rap à tel point qu’il a écourté ses études après le DEF. Il produit son premier Album avec le groupe Niananboys de Koulikoro dont il est l’initiateur. A l’époque précisément 1996, Flatteur formait le groupe Niananboys avec Mohamed Salla, Charly Monekata. Après l’éclatement de ce groupe qui n’a pas survécu, Flateur a pris son destin en main. Désormais il évolue en solo depuis 2013. Aujourd’hui, avec son genre musical « le rap mélangé au manding », il se fraye progressivement son chemin. Pour preuve, il a été invité à chanter devant le Président de la République à Ségou lors de la journée de l’agriculture. Pour la circonstance,  sa belle voix mandingue avait séduit le Président Kéïta qui n’a pu se retenir pour applaudir la fierté de Koulikoro. 

Il n’était pas à sa première expérience de prester devant les grandes personnalités. Flateur avait émerveillé le public lors de l’inauguration du siège de la chambre de commerce de Koulikoro. Ce jour, Flateur a reçu les félicitations et les encouragements notamment du président de la chambre de commerce et d’industrie.

Par ailleurs, le jeune rappeur est l’artiste préféré de l’ONG internationale de la Croix Rouge. Depuis des années Sekou Sala Diakité dit Flateur et Marietou Diabaté accompagnent l’ONG dans sa campagne de sensibilisation. « Je remercie la CROIX ROUGE malienne pour leur marque de considération et leur fidélité à Marietou Diabaté et moi-même », nous confie-t-il

Dans sa carrière solo, le jeune rappeur n’a pas fait un album pour raison de piratage mais il a son actif beaucoup de single comme : «  Be ki labandjoro » ; « Foh tè Mogoba ».

Bientôt ses chansons seront sur Renouveau TV, Cherifla, M7TV etc. Pour lui, ce n’est plus nécessaire de faire un album car les nouvelles technologies et le piratage ont enterré les cassettes. « Avant que l’album sorte, tu verras tes chansons sur les réseaux sociaux en téléchargement », regrette-t-il.  Au-delà du piratage,  le jeune rappeur déplore aussi un manque de soutien pour sa promotion à l’image des artistes de Bamako. C’est pourquoi il demande aux cadres de Koulikoro de l’associer aux grands événements qu’ils organisent à Bamako afin qu’il puisse prendre son envol.

Il a profité de l’occasion pour remercier le maire de la commune urbaine de Koulikoro, Eli Diarra pour son soutien constat à son égard. « Le maire m’a toujours mis au cœur des événements que la mairie organise »,  reconnait-il avant d’ajouter que « votre  Flateur a besoin des soutiens pour jouer sur les scène des événements comme le festival sur le Niger, le festival de Selingué et autres grands événements d’envergure nationale ».

Signalons que FLATEUR a remporté le trophée meilleur artiste de l’AMPF sur le thème mariage précoce.  A coté de sa vie d’artiste, le jeune rappeur a ouvert une boutique cosmétique où les jeunes branchés de Koulikoro se font beaux. Sekou Salla Diakité est marié et père de trois jolies filles.

Safiatou

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*