Affaire Adema PASJ à Koulikoro: Quand les mots ont dépassé notre pensée

Dans un article se rapportant à l’Adema PASJ à Koulikoro, les mots ont dépassé notre pensée en ce qui concerne le titre de cet article. Il fallait comprendre qu’il s’agissait de violations des textes et non autre vu de l’esprit, qui est fertile quand on l’envoie chercher du bois. On dit qu’il rapporte le fagot qui lui plaît. Comme d’ailleurs précisé dans l’article, ainsi : « C’est proprement en écartant les vrais secrétaires généraux de sous-sections, en violation des textes que des bureaux parallèles de comité et de sous-sections ont été mis en place ». Merci de la bonne compréhension.

Rédaction

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


4 × 1 =