Fond de soutien à la transition : l’OMERTA qui intrigue

Le « fonds de soutien à la Transition » est-‘OMil rangé au placard, pour le fait qu’il n’a pas suscité l’engouement escompté ? Aucune mention n’en est plus faite depuis plusieurs mois.

Après que votre Hebdomadaire préféré, Mali-Horizon eût attiré l’attention sur ce compte intitulé « fonds de soutien à la Transition », dans l’une de ses parutions, le ministère de l’Economie et des finances a dû donner quelques précision, puis plus rien, depuis plusieurs mois. Que devient ce fonds dont l’objectif est d’aider les forces de défense et de sécurité dans leurs efforts sur le terrain de la lutte contre le terrorisme ? Comment se fait-il que ce fonds n’a suscité aucun engouement pour fibre patriotique, alors que nul n’ignore que le pays compte plusieurs milliardaires, dont des arrivistes illicitement fortunés ? Pourquoi le gouvernement n’a mené aucune campagne de sensibilisation sur la mise en place de ce fonds devant aider le pays à aider certaines dépenses prioritaires ? On se perd en conjectures…

Et le ministère de l’Economie et des finances communique ces derniers temps sur les efforts gouvernementaux au plan socioéconomique pour aider les populations, par exemple, à faire face à la vie chère, par rapport à la relance de certaines infrastructures industrielles, etc. Mais, le département semble choisir d’ignorer la situation de ce fonds. Pourquoi cette omerta ? La faible mobilisation des contributeurs est serait-elle la cause ? Par ces temps où le principe de la redevabilité est plus que de mise, n’y a-t-il pas lieu de communiquer sur l’évolution de ce fonds ? Rien n’est moins sûr. Y a-t-il des mains tapies dans l’ombre prêtes à jeter leurs regards de prédateurs indélicats sur ces deniers publics ? Quelle sera l’utilisation finale de cet argent quand on sait que le département de la Défense et des anciens combattants a déjà fait beaucoup d’efforts en termes d’équipements de l’outil de défense nationale ? Des questions fusent et demeurent toutes sans réponses satisfaisantes.

Mais il faut rappeler que c’est le gouvernement du Mali qui a ouvert, le 03 décembre 2021, le compte bancaire numéro ML016 01201 02600 1398152-72 intitulé « Soutien à la Transition » dans les livres de la Banque pour le Développement du Mali (BDM-sa), à la demande, disait-on, des Maliens désireux d’apporter leur contribution financière aux actions du gouvernement de transition.

Selon un communiqué du ministère de l’Economie et des finances, à la date du 6 juin 2022, ledit compte affichait un solde de 104 357 842 FCFA et n’avait encore fait l’objet d’aucun mouvement débiteur. Ce qui voulait dire qu’en 7 mois, la totalité des fonds envoyés par les Maliens de l’intérieur comme de l’extérieur, n’avait pas atteint 200.000.000 FCFA. Ce qui contrastait, écrivait un confrère de la place, avec le chauvinisme outré qu’exhibent certains et l’extravagance, dont se livrent certains fortunés. Où sont donc passés les « soutiens à la transition » et les plus fortunés du pays ? »

Il faut préciser que les fonds recueillis doivent servir prioritairement à appuyer les secteurs de la Défense, de la Sécurité, et peut-être les œuvres sociales (déplacées et réfugiés), etc.

Bruno D SEGBEDJI

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


2 × quatre =