Mali: Une rentrée judiciaire sans les syndicats de magistrats

Malgré l’appel au boycotte des syndicats de la magistrature à savoir le Syndicat Autonome de la Magistrature SAM et le Syndicat Libre de la Magistrature SYLIMA, la cérémonie de rentrée solennelle des cours et tribunaux s’est déroulée ce jeudi 1er décembre 2022 à la cours suprême.

C’était sous la présidence du président de la transition son excellence, le colonel Assimi Goita, chef de l’Etat et président du conseil supérieur de la magistrature qui avait à ses cotés le premier ministre par intérim, le colonel Abdoulaye Maiga ,le président du Conseil National de Transition CNT, le colonel Malick Diaw, le ministre de la justice des droits de l’Homme et Garde des Sceaux Mahamadou Kassogué, le président de la cour suprême et plusieurs invités de la grande famille judiciaire.

Placée cette année sous le thème Une justice plus proche du Citoyen : Problématique d’une bonne distribution de la justice, la rentrée solennelle des cours et tribunaux est une activité phare de la grande famille judiciaire et une occasion inédite pour elle de faire une analyse sans complaisance de la justice malienne, de se prononcer sur l’année écoulée et surtout sur l’année à venir.
Pour cette année elle se tient dans un contexte particulier marqué par le bras de fer entre le gouvernement et les syndicats de la magistrature à propos du retrait du projet de loi portant modification de la loi n° 2016-046 du 23 septembre 2016 portant loi organique fixant l’organisation des règles et fonctionnements la cour suprême et la procédure suivie devant elle, qui selon les magistrats porte atteinte à l’indépendance de la magistrature.
Pour rappel à la veille de cette rencontre importante pour la grande famille judiciaire les syndicats de la magistrature avaient appelés au boycotte de cette journée solennelle des cours et tribunaux.
Avec la tenue de cette rentrée solennelle ce jeudi 1er décembre 2022 sans les syndicats de la magistrature vas- ton aujourd’hui vers un bras de fer entre le gouvernement et les syndicats de la magistrature ?
Affaire à suivre
Mohamed Kanouté
Source: Mali24.info

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


3 × 2 =